SEH United Hoteliers devient The Originals, Human Hotels & Resorts !

Angoulême

BIENVENUE

Dès Meilleur tarif garanti

Letter O

Angoulême, jolie bulle charentaise

On pourrait l’imaginer tranquille dans sa bulle de célébrité acquise par plus de 40 années de Festival International de la Bande Dessinée. C’est méconnaître Angoulême qui, depuis le tournant des années 2000, s’affirme comme un des plus grands pôles européens, de la bande dessinée à l’imagerie numérique avancée.  

C’est en effet ici, au cœur du Pôle Image Magelis que sont nées des productions telles que Kirikou, U ou encore Les Triplettes de Belleville. Ce pôle, du nom des anciens chais réhabilités, regroupe de nombreuses structures dont plusieurs centres de formation aux métiers de l’image, une maison d’auteurs mais aussi et surtout la vaste Cité Internationale de la Bande Dessinée et de l’Image (CIBDI).  

Ville dédiée à l’image, Angoulême soigne aussi celle de son riche patrimoine historique, mélange de vestiges romans et d’architecture XIXe s. imbriqués au milieu de zones piétonnes agréables.  

« Si l’on pouvait mourir d’ennui, je serais mort à Angoulême », écrivait Sacha Guitry, en 1935. Le dramaturge serait aujourd’hui bien étonné de n’avoir plus temps de coincer la bulle. 

Image, Culture, Patrimoine
location logo1
location logo2

NOS HÔTELS À ANGOULÊME ET AUX ALENTOURS

Loading...

HOTEL
THE ORIGINALS
Château de Nieuil (ex Relais du Silence)

Visitez l’hôtel

Dès 104 €

Réserver

HOTEL
THE ORIGINALS
Le Relais de Saint-Preuil (ex Relais du Silence)

Visitez l’hôtel

Dès 89 €

Réserver

HOTEL
THE ORIGINALS
Cognac Le Valois (ex Inter-Hotel)

Visitez l’hôtel

Dès 60 €

Réserver
Itinéraire

Angoulême: Inspirez-vous

A voir, à faire, à entendre

Les transports à Angoulême

Si aucune autoroute ne passe à proximité d’Angoulême, la ville est très bien desservie par le réseau des routes nationales. De Bordeaux, Poitiers (que vous approcherez en venant de Paris), Nantes et Tours, suivre la N10 et de Limoges, la N141. Comptez 1h45 depuis Bordeaux, un peu moins depuis Limoges et Poitiers, 3h depuis Nantes et presque 5h depuis Paris. Aux plus pressés, nos hôteliers conseilleront de prendre le TGV. Ce dernier relie en effet Angoulême à Paris en 1h40, Bordeaux en 35 min. Dès votre arrivée, plongez dans l’ambiance de la capitale du 9e art en saluant Lucien, le héros de Franck Margerin, et en faisant le tour de l’obélisque dédié aux répliques cultes des personnages de Goscinny. 

location transport logo
Letter O

Quand aller à Angoulême ?

Située au centre de la Charente, Angoulême est soumise à un climat de type océanique aquitain. En d’autres termes, les températures sont plutôt douces (climat océanique) avec des écarts plus marqués en hiver et en été (influences aquitaine). Si la fin de l’automne et l’hiver s’avèrent assez pluvieux, le reste de l’année est tout à fait propice à la visite de la ville. Gare, toutefois, au mois de mai où vous ne ferez pas toujours ce qui vous plaît, à moins de viser entre 2 averses. Malgré le climat pas toujours agréable, nos hôteliers vous inviteront à venir en janvier pour « buller » durant les 4 jours du Festival International de la Bande Dessinée. 

QUE FAIRE À Angoulême ?

Pour avoir le plus beau panorama qui soit sur Angoulême et la vallée de la Charente, nos hôteliers vous inviteront à débuter votre visite par les remparts de la ville. Le Vieil Angoulême, embelli par la piétonisation, laisse s’épanouir restaurants-terrasses, cafés et commerces. A vous les ruelles tortueuses et les petites places qui invitent à prendre le temps, avant de rejoindre des quartiers plus modernes et de s’adonner à la lecture de quelques BD dont les héros ont investi les murs de la ville.

BALADE EN VILLE

Bâtie sur un éperon dominant la Charente, Angoulême se distingue par sa partie haute et ses quartiers « bas ». La ville haute, maillée de ruelles aux styles médiéval et Renaissance, accumule les strates historiques (cf. l’Hôtel de Ville, les remparts, la cathédrale Saint-Pierre, le Musée d’Angoulême, ancien palais épiscopal…). Elle est ceinturée par les quartiers « bas », accessibles par des rampes et des escaliers. Plus résidentiels, ils sont en train d’effectuer leur mue, dessinant l’Angoulême du futur. 

LA CATHÉDRALE SAINT-PIERRE

Construite au XIIe s., la cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême est un des rares exemples de cathédrale romane en France. Sa façade aux 70 statues est particulièrement spectaculaire. Remanié au fil des siècles, l’édifice sera restauré au XIXe s. Ces courbes, coupoles et clochetons vous rappellent quelque chose ? Normal, les transformations ont été menées par Paul Abadie fils, « père » de la basilique du Sacré-Cœur à Paris. A ne pas rater : la visite du Trésor et sa mise en scène onirique.

L’HÔTEL DE VILLE

Parfaite synthèse de l’histoire d’Angoulême, l’Hôtel de Ville fait la fierté des angoumoisins. S’il donne l’impression de surgir du Moyen-Âge, l’édifice n’a de médiéval que ses fondations, le donjon de Lusignan (XIIIe s.) et la tour des Valois (XVe s.), dite de Marguerite en hommage à la sœur de François 1er qui serait née ici. En réalité, l’imposant et éclectique bâtiment réalisé par Paul Abadie fils (qui restaura aussi la cathédrale), date de la seconde moitié du XIXe s., époque à laquelle Angoulême se transforma. 

LE MUSÉE DU PAPIER

Au XIXe s. Angoulême bâti une partie de sa réputation sur son industrie du papier. Témoin de ce glorieux passé, le Musée du Papier est installé en bord de Charente dans les bâtiments des anciennes papeteries Joseph Bardou Le Nil. Outre l’architecture intéressante des lieux, vous découvrirez les machines qui fonctionnaient avec l’énergie mécanique du fleuve ainsi qu’un lieu d’exposition où histoire, techniques et usages contribuent à une meilleure compréhension de ce matériau multiforme qu’est le papier.  

CAPITAL DU 9ÈME ART 

Tout a commencé en 1972 avec une simple exposition. C’est un tel succès que 2 ans plus tard, Angoulême lance son Festival International de la Bande Dessinée. Depuis bulles et personnages ont envahit la ville. On compte ainsi une vingtaine de murs peints égayant le paysage urbain tandis que les plaques de rues ont pris la forme de bulles. Angoulême s’est aussi dotée d’une Cité Internationale de la Bande Dessinée et de l’Image comprenant un musée de la BD, une librairie, une bibliothèque et 2 écoles liées au monde de l’image. 

LA COULÉE VERTE

La Charente fait partie intégrante du paysage d’Angoulême. Une coulée verte, aménagée sur un ancien chemin de halage utilisé autrefois pour tirer le vin, le papier, l’eau de vie et les pierres, permet d’en suivre le paisible cours sur 15 km. La partie longeant Angoulême représente 4,5 km entre l’île de Bourgines et l’écluse de Thouérat, l’occasion de passer par le Port l’Houmeau, ses beaux hôtels particuliers et son bâti ouvrier plus modeste, et le quartier Saint-Cybard, désormais dédié à l’image. 

Letter O

Angoulême, bulle gourmande

Les douceurs angoumoisines ont leur écrin, les magnifiques Halles situées à deux pas de l’Hôtel de ville. Toutes les saveurs de la Charente sont ici présentes : melons, grillons, cagouilles, farcis, veau de Chalais, chapon de Barbezieux, beurre, fromages en tous genres (Taupinette, Carrément Charentais, Chabichou…), goulebenèze (galette au beurre) ou encore cornuelle, ce biscuit reconnaissable à sa forme triangulaire. A découvrir également, les célèbres nectars régionaux, le Pinault et le Cognac. Vous souhaitez connaître leurs secrets de fabrication ? N’hésitez à demander à nos hôteliers leurs bonnes adresses. 

Angoulême

La Ruelle 

Prenez une ancienne ruelle et ses maisons mitoyennes, réunissez-les en un même espace pétri d’élégance et vous aurez le cadre de ce restaurant gastronomique. Côté assiette, du bon, du beau, du goût, de la générosité et une bonne dose d’inventivité qui régale les papilles. 1 assiette au Michelin.

Angoulême

L’Algorithme 

Dans ce restaurant à la cuisine originale du centre d’Angoulême, on se régale de belles assiettes aux présentations graphiques travaillées et aux saveurs raffinées distinguées par 1 assiette au Michelin. Au menu : fraîcheur, nouveauté et plaisir du partage. 

Angoulême

Le Comptoir de Brice 

Récemment ouvert et déjà une institution d’Angoulême ! Dans ce restaurant bistronomique, on prend place autour d’une cuisine ouverte où le chef mitonne les produits de saison sous vos yeux tout en discutant. « J’ai voulu créer un endroit qui me ressemble, explique ce dernier, ouvert, généreux. Comme ma cuisine ! » 

Angoulême

L’Art des Mets 

Ce restaurant éloigné du centre-ville à l’art de se faire discret depuis la rue. Dommage car sa cuisine du marché, mêlant recettes traditionnelles et saveurs originales dans l’air du temps, maîtrise l’art de se faire aimer dès qu’on y a goûté. Ambiance sympathique et rapport qualité-prix imbattable.

Angoulême

Le Bistrot 41 

Ce restaurant bistronomique du quartier Victor Hugo enchante par sa cuisine soignée du marché aux plats originaux, faits maison et de saison. Ne cherchez pas une carte à rallonge, peu de choix existe en dehors du menu du jour, gage de produits d’une extrême fraicheur. Un régal pour les papilles et les pupilles.